Les vacances des poupées

C’est clair que cette année les vacances de Marie, Lili et Zoé les trois poupées de la classe auront été mouvementées. D’habitude elle attendent sagement à l’école le retour du personnel, puis celui des enfants, mais cette année elles sont allées au fin fond de la campagne pour un relooking maison.

Tout d’abord un bon décrassage car elles en voient de toutes les couleurs. Puis un shampoing correct avec démêlant car leur chevelure ressemblait plus à un nid de corbeau qu’à autre chose et c’est clair que si elles affichent d’emblée le style sorcière ça ne va pas aller!!!

Et pour finir maîtresse Roro a rangé les placards de la maison et trié les affaires en plusieurs tas: à donner, à jeter et à recycler. Et c’est ainsi que les tee shirts de mes filles et leurs pyjamas ont commencé une nouvelle vie.

Lili
Lili

Voici Lili, qui elle, a aussi bénéficié d’une coupe de cheveux maison car figurez vous qu’à l’école on a aussi des apprenties coiffeuses et le résultat n’était pas franchement top, j’ai fait ce que j’ai pu c’est égalisé et on a moins l’impression qu’elle a joué au petit chimiste fou!

Lili 4 tenues

Et voilà quelques unes des nouvelles tenues de la miss. Il va aussi falloir que je lui fasse des pulls pour cet hiver, mais voilà emportée par mon enthousiasme légendaire j’ai tricoté pour ces demoiselles cet été, mais je n’ai pas vérifié les mesures or il s’avère que Lili est plus rondouillarde que ses deux acolytes, conclusion elle ne pourra pas bénéficier des pulls déjà tricotés!

Zoé
Zoé

Voici Zoé dans son ensemble petit ours.

zoé 4et quelques combinaisons de vêtements possibles.zoé 2 photosVoilà comme cette année je vais avoir une classe à majorité féminine j’espère qu’elles vont apprécier.

Marie vous fera son défilé prochainement.

 

Recyclage à gogo

A l’épineuse question que font les Maikresses pendant les vacances? Je vais vous donner quelques indications. Non, elles ne font pas rien, quoiqu’en disent quelques uns des mes amis paysans, et elles ont un vrai travail pas juste une occupation en dilettante comme le pense le boucher qui reconnait tout de même qu’il ne voudrait pas de ma place, on se demande pourquoi puisque c’est si tranquille!!!

Donc prenons une Maîkresse, une machine à coudre, quelques vieux draps et autres bouts de tissus et de dentelle… deux tapis de gym que les souris ont attaqués (celles à deux pattes, mais aussi à quatre pattes), et voyons ce que ça donne.IMG_4637

IMG_4634

IMG_4635

Ensuite on laisse Maîkresse Roro s’agiter pendant une journée et on obtient ça:

IMG_4641Des tabliers que ces jeunes gens et jeunes filles mettront pour aller jouer à la dînette ou bien à la poupée.

On attend encore une journée et cette fois-ci on arrive à ça!

IMG_4638IMG_4640C’est les poupées qui vont être contentes!

La prochaine fois je vous raconterai ce que font les poupées pendant les vacances.. promis!

Comtois rend toi… à Maîche bien sûr!

La Franche Comté est une région magnifique, qui s’enorgueillit de ses clochers à bulbes, de sa gastronomie notamment le célèbre Comté et de ses traditions agricoles qui sont toujours vivaces.

En Automne les Montbéliardes, vaches qui produisent le lait pour le Comté sont à l’honneur lors des comices, où l’on prime les plus belles bêtes, les meilleures laitières et cela occupe les agriculteurs durant quelques mois.

Mais Auparavant le cheval Comtois aura été lui aussi à l’honneur durant le mois d’Août et c’est l’occasion des célèbres concours « modèles et allures ».

vue d"ensemble
Les barres d’attache où sont préparées les juments.

Actuellement se déroulent les cantonales, eh oui le cheval comtois ne se soucie pas des réformes administratives!!! Et tous les chevaux primés se retrouveront à Maîche en septembre pour le concours national qui élira les plus beaux spécimens ceux qu’on retrouve à Paris au salon de l’agriculture.

Préparation de la jument
Préparation de la jument

Avant la présentation il y a tout un travail de préparation de la belle… L’éleveur l’a tout d’abord lavée, ça peut être cocasse car l’année dernière on a cherché partout dans le village du démêlant pour crinière, si, si ça existe! Ensuite il faut que la robe, soit parfaite, donc on bouchonne, on étrille, on polit, on lustre, on sort les ciseaux pour égaliser les poils de travers, et enfin on fait les coiffures, car on présente toujours les bêtes nattées.

queue de comtoise

Ensuite on rebrosse la queue, on passe un produit sur la robe et on lustre au chiffon et on n’oublie pas les ongles, les nanas ça met du vernis, les juments ça met du noir de sabot! Maintenant c’est au tour de la jument de jouer, car il ne suffit pas d’être belle il faut aussi savoir marcher. Mais bon là point de dictionnaire sur la tête pour avoir un beau port!… et enfin trotter et c’est là le plus ardu pour les jeunes bêtes car allez y comprendre quelque chose un cheval ça n’a pas un rayon de braquage extra court et on leur fait changer de trajectoire au bout de 50 m sur un ring triangulaire! c’est clair ça ne tourne pas rond…

 

Le pas
Le pas

 

Le trot
Le trot

C’est clair que ce n’est pas de tout repos pour ceux qui présentent car ça leur en fait des tours de ring au bout de la journée, mais eux n’auront aucune médaille pour leur style de course, ni pour leurs performances et pourtant ils méritent car la journée est longue.

Et pour finir, on présente toutes les bêtes d’une même catégorie à la fin. Elles sont toutes alignées dans l’ordre de leur arrivée au concours. et enfin pour clore leur prestation elle font un tour d’honneur où chacun peut les admirer une dernière fois.

IMG_4476

Donc cette fois-ci rendez vous les 18 et 19 septembre à Maîche pour le concours National. Et si vous voulez en savoir plus je vous invite à aller visiter le site du cheval comtois.