Contes de fée

Cette année, je suis partie dans les contes classiques pour commencer dignement la nouvelle année et agrémenter la troisième période.

Tout a commencé avec la galette des rois et le sympathique album de Orianne Lallemand qui s’intitule j’aime la galette et qui est basé sur la comptine du même nom. Mes élèves ont adoré et ça m’a aussi permis de m’apercevoir que les sept nains de blanche neige étaient assimilés à des lutins du père Noël, que le petit chaperon Rouge eh bien c’était juste là petite fille. Les trois ours en revanche ils connaissaient du tonnerre (mais ils ont bossé dessus l’année dernière avec Anaïs) donc tout n’était pas perdu.

On a fabriqué une couronne la semaine de la reprise car pas de galette sans couronne. Je me suis inspirée d’un modèle trouvé en Corse chez des collègues et j’ai mis ça à ma sauce.couronne 3J’aimais bien le frisouilli du bord je trouvais que ça mettait un peu de volume. On a donc peint des bandes à l’acrylique jaune, puis confectionné du papier « couleur princesse » à la règle c’est un savant mélange de jaune, rose, blanc, peinture à paillette, le top du top pour les filles!!!! et c’est tellement simple à faire… des gros pâtés sur le feuille de façon irrégulière on prend une règle, un carton, enfin ce qu’on a sous la main du moment que ça a un bord droit et on tire la peinture avec, on laisse sécher et c’est prêt.

Ensuite travail de découpe de la bande et des formes par les assistantes puis collage par les enfants.couronne

Dernière étape le frisouilli, on enroule la bande droite sur un petit crayon.couronne 2Ils se sont bien appliqués mais Marcel lui a grogné tout le long!!! Du coup j’ai une magnifique photo du roi bougon premier!

Ensuite on a poursuivi sur le même sujet avec la lecture du  tout petit Roi puis de la très grande princesse sur lesquels on a travaillé mais ça fera l’objet d’une autre publication. Dans le même temps on a vu Blanche neige j’ai eu bien du mal de trouver un album potable à l’école… Cendrillon, puis Peau d’âne (Pour ma part j’ai relu les contes de Grimm dans le même temps et j’ai découvert que le conte original s’appelait peau de mille bête,  que Blanche neige était, passez moi l’expression, un peu simplette et qu’heureusement la fin de Cendrillon a été adoucie!)

On a regardé le film de Jacques Demy avec Catherine Deneuve et Jean Marais et ça les a passionné. Il faut dire qu’il est haut en couleur.IMG_5984Et on a fait la robe couleur de soleil, avec les moyens du bord.

Ensuite je leur ai lu au plus fort de l’épidémie de gastro (quand ma collègue était mourante et que j’avais les rescapés de toute la maternelle) les aventures du chevalier Cœur d’Or. Et là… révélation chez les garçons, ils voulaient tous être chevaliers!!!

Le déguisement de carnaval était donc tout tracé. Et je vais commencer par ces messieurs. On a passé un peu de temps sur comment était le chevalier ce qui composait son équipement, ce qu’était un blason, à quoi ça servait… Mais je vous gave peut être??? Donc droit au but et pas d’histoire.

Le bouclier c’est simple du moment que vous savez manier le cutter!

IMG_5974

Les garçons se sont vraiment appliqués pour la peinture, je ne les avais jamais vu aussi calmes, en revanche on a eu moins de chance avec les bandelettes c’est plus ou moins droit mais rien de mieux pour cacher les raccords de peinture. J’ai eu beaucoup de lions car quand ils ont su que le lion était l’emblème de la Franche Comté ils n’étaient pas peu fiers.

J’ai cherché sur le net des modèles de casque, un a retenu mon attention à Phoenix comme quoi la chevalerie fait aussi rêver le nouveau monde. J’aimais bien le devant avec la protection du nez et les yeux dégagés car plus les enfants sont jeunes et plus ils ont du mal à porter des masques. c’est pourquoi tous les ans j’essaie de privilégier la forme chapeau.

Je voulais que ça soit simple, donc j’ai bricolé un patron en 3 pièces la première est une bande de 50/60 cm par 17 cm en forme de râteau les dents font 3 cm de large, et chaque dent est perforée. On assemble avec une attache parisienne et on agrafe à la taille de l’enfant. Deuxième bande découpe en forme de cœur au milieu et une dernière petite pièce losangique pour le nez.IMG_6081

Une bande de carton pour cacher les agrafes et le tour est joué, la maman de Martin c’est amusée elle aussi avec le lion Peugeot!!!IMG_6058Je suis heureuse de vous présenter la troupe de défenseurs de la maternelle!

…à ces Damoiselles maintenant! Princesses évidemment et le port du hennin obligatoire cela va sans dire si on est une princesse qui se respecte.

J’ai fait un référendum pour la couleur et on a eu l’équipe des bleues (la reine des neiges fait recette) et des roses plus girly.

IMG_5967Les étapes… innombrables à mon goût avec les » je suis malade » je suis guérie » je suis à nouveau malade »… du coup j’y ai un peu perdu mon latin et j’ai l’impression d’y avoir passé 6 mois!

  1.  fond à l’acrylique rose ou bleu…
  2. on colle des gommettes et des formes de fleurs découpées à l’emporte pièce.
  3. on fait des étoiles en paillettes avec une goutte de colle et un cure dent.
  4. On colle un frisouilli de crépon en bas du chapeau et une fleur en crépon aussi. Pour ce faire les petits doigts doivent apprendre à gratter et à froncer pour mettre en paquets. C’est plus ou moins réussi selon les petites filles.
  5. on assemble.IMG_5972Croyez le ou pas mais c’est le chapeau qui fait la princesse! à peine enfilé elles se sont toutes mises à danser et les garçons se sont volontiers prêté au jeu!!!danse… et personne n’a perdu sa pantoufle… sauf Théo … mais lui c’est chronique!!!
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s