Toujours vivante!

img_7057Je vais commencer par vous présenter un peu ce que l’on a fait à l’école depuis ma reprise. J’ai été super heureuse de retourner à l’école, de retrouver les loulous, la nouvelle cuvée est bien sympa, on a bien quelques ronchonnements de temps en temps, mais d’une manière globale ils font volontiers ce que je leur demande.

Comme l’année dernière nous avons fait une couverture de cahier « tâches »img_7056Tâches d’encre multicolores, puis empreintes de legos, de carton, en bande, puis carton ondulé enroulé en spirales, de cercles à partir de rouleaux récupérés chez la kiné (que je fréquente assidûment à mon grand dam ). Ensuite on a recollé des petits ronds de tailles variées découpés à l’emporte pièce dans ces petites chutes que j’affectionne tant.

img_7127Une autre couverture, celle du cahier d’activité pour les petits.

  1. on peint au rouleau à la gouache jaune. On laisse sécher. on en met un peu sans plus.
  2. on tartine généreusement de gouache rouge, au rouleau toujours. Et ensuite on suspend on chevalet, c’est plus facile le rouleau à plat mais pour de grands gestes le chevalet c’est mieux. On gratte verticalement et horizontalement avec un peigne pour faire réapparaître la gouache jaune.
  3. on fabrique du papier à petites tâches avec des pulvérisateurs à vitre remplis d’encre diluée.
  4. L’ATSEM coupe des bandes dans ce papier ainsi que des bandes noires. Et de gros ronds dans des chutes multicolores.
  5. on colle les bandes verticalement et les ronds comme on veut.
  6. ensuite on regarde les moyens qui font eux aussi des couvertures et on dit: « MAîtresseeeee!!! on peut mettre des paillettes aussi? » Et la maîtresse elle craque et elle dit oui d’accord on en met! Et voilà le travail.img_7128

Pendant ce temps là que font les moyens??? La couverture du cahier de poésie? Non ils l’ont faites avec le Maître pendant que je n’étais pas là. Ils s’occupent de la pochette d’automne, et là la maîkresse elle s’est lâchée.

img_7131

  1. On peint  à la gouache jaune, oui je sais mes recettes commencent souvent comme ça… et je me suis dit est ce que 6 l de gouache jaune ça va suffire pour l’année???  au rouleau pour ne pas faire de jaloux, et puis on a encore du mal à faire de grands gestes avec ses bras il faut me dérouiller tout ça!!!
  2. Ensuite la maîtresse elle s’ennuyait alors elle a découpé des caches plastifiés en forme de feuilles d’automne et nous on les a placés comme on voulait. Ensuite pulvérisateur à vitre avec encre rouge et bleue.img_7132
  3. Une fois sec, j’ai sorti les pastels, secs eux aussi! on en a mis autour de nos cache-feuilles et on a estompé au doigt de l’intérieur vers l’extérieur! ça a pris un peu de temps.img_7133
  4. Pour finir on enlève les caches on met de la colle et des paillettes, on laisse sécher et on colle les étiquettes de nos prénoms, et le mot automne.img_7134

Et voilà c’est fini.

Mais la maîtresse elle nous a fait beaucoup travailler sur nos prénoms et pour conclure la période elle a voulu laisser une trace et ça a été une trace en pâte à sel. ça a été très dur, car ma collègue de CP venait me chaparder le sel au fur et à mesure que j’en achetais au point que je me demandais si j’avais la berlue!

img_7119

Mais voilà elle avait décidé de travailler sur les mélanges, la dilution si bien que quand on a cherché le sucre pour notre gâteau d’anniversaire on s’est aperçu que lui aussi avait disparu, élémentaire!!! … ET c’est bien là qu’il fallait chercher.

Le prénom rien de bien compliqué j’ai voulu garder la pâte à sel brute… enfin presque on a quand même mis du vernis pailleté.img_7120

Et on a fait un fond à la peinture dégoulinante… Les ATSEM se sont dit quoi??? qu’est ce qu’elle dit?  C’est quoi ça encore??? Et la maîtresse de montrer le chevalet avec les pots déjà prêts. C’est tout bête, on prend de la gouache, jaune (on l’adore) on y met de l’eau, on fait pareil avec de l’orange et du rouge.

On commence par le bas, on fait une horizontale en rechargeant le pinceau régulièrement et généreusement. On change de couleur et on poursuit l’opération en remontant jusqu’en haut de la feuille.

Les petits ont fait aussi mais ils n’ont pas terminé leur compo, je vous monterai ça à la prochaine édition.

J’ai oublié de dire que Sylvie, notre superviseur en chef de la sieste s’est chargée de préparer les supports en carton plume recouverts avec le magnifique papier. Si la peinture dégoulinante vous intéresse je vous invite à aller voir les œuvres de Catherine Boutten artiste normande qui inspire beaucoup les maternelles! Je vous mets un lien sur cette technique.

img_7118

Comme ces jeunes gens ont encore du mal avec les ciseaux on a sorti les stocks secrets de la maîtresse et on s’est lancé dans une composition dans le genre de Alberto Cont et Katie Pasquini.

On a fait ça en groupe de deux ou trois, et on s’en est donné à cœur joie.img_7123 img_7125

MA nouvelle classe n’est pas très lumineuse, on est orienté au nord-ouest, et  comme on est dans la combe on a une « montagne » qui empêche le soleil de passer ce qui fait que j’ai bien du mal avec mes photos.

Voilà les productions brutes, je vous montrerai ça une fois terminées.

J’en reste là pour aujourd’hui et je vous parlerai de mes tricotis, tricotas personnels dans un autre post.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s