National à Maîche

IMG_4974Il y a une quinzaine de jour c’était le concours National des chevaux comtois à Maîche, et ça commençait mal car les organisateurs avait omis un détail d’importance… commander du beau temps

les chevaux étaient trempés comme des soupes ça leur donnait une curieuse robe foncée, et les éleveurs qui présentaient les bêtes semblaient avoir pris une douche habillés.IMG_4975Malgré ça ils étaient venus nombreux et parfois de bien loin, c’était amusant d’entendre des accents du Sud. Et comme l’association des « traits de Bourgogne » étaient invités il y avait beaucoup de Bourguignons dans la place et les Savoyards n’étaient pas en reste non plus.

Beaucoup de juments présentées ce vendredi toutes plus belles les unes que les autres, des robes, baies, alezanes, des crins noirs, lavés ou blonds. Tous les canons de la race bien représentés, pas facile d’être juge ce jour là!IMG_5016IMG_5015

Heureusement rien n’est jamais figé, et le soleil nous a fait le plaisir d’apparaître pour terminer la journée en beauté et sécher tout le monde qui en avait bien besoin.IMG_5058

LA préparation des bêtes est toujours à l’honneur et chacun y va de son petit raffinement.IMG_4979

Ici on a un éleveur qui lave les queues de ses bêtes au liquide vaisselle… je ne sais pas si c’est top mais une chose est sûre c’est dur d’avoir des crins parfaits.IMG_5045Nous avons eu aussi un spécialiste de la natte africaine! Les queues étaient magnifiques. D’autres ont mis des raphias de couleur et certaines propriétaires ont même poussé le raffinement jusqu’à arborer les mêmes décos que leur animal!

Peut être qu’on pourrait tenter d’autres types de nattes, nous verrons ça pour la prochaine édition!

Le samedi; un temps encore très pluvieux le matin, ça aura sans doute refroidit les ardeurs de nos fringants étalons, car si c’est pépère avec les pouliches et les juments c’est autrement plus sportif avec ces messieurs et là c’est amusant de faire le parallèle entre gens et chevaux, il y a de tout comme caractère: des calmes, des qui chauffent, des ombrageux, des pas commodes qui veulent botter, des qui font des pas fantaisies qui ne sont pas du goût des juges… enfin de la diversité quoi c’est ça qui fait le spectacle.

Et l’après midi l’éclaircie est de retour pour le spectacle.IMG_5083On aurait peut être du dire à Guillaume que c’était un cheval, non???IMG_5068

IMG_5071

Et pour les petites filles un cheval digne de figurer dans la collection des « Jolis poneys » à coiffer!

Voilà Rory tu sais tout !

Comtois rend toi… à Maîche bien sûr!

La Franche Comté est une région magnifique, qui s’enorgueillit de ses clochers à bulbes, de sa gastronomie notamment le célèbre Comté et de ses traditions agricoles qui sont toujours vivaces.

En Automne les Montbéliardes, vaches qui produisent le lait pour le Comté sont à l’honneur lors des comices, où l’on prime les plus belles bêtes, les meilleures laitières et cela occupe les agriculteurs durant quelques mois.

Mais Auparavant le cheval Comtois aura été lui aussi à l’honneur durant le mois d’Août et c’est l’occasion des célèbres concours « modèles et allures ».

vue d"ensemble
Les barres d’attache où sont préparées les juments.

Actuellement se déroulent les cantonales, eh oui le cheval comtois ne se soucie pas des réformes administratives!!! Et tous les chevaux primés se retrouveront à Maîche en septembre pour le concours national qui élira les plus beaux spécimens ceux qu’on retrouve à Paris au salon de l’agriculture.

Préparation de la jument
Préparation de la jument

Avant la présentation il y a tout un travail de préparation de la belle… L’éleveur l’a tout d’abord lavée, ça peut être cocasse car l’année dernière on a cherché partout dans le village du démêlant pour crinière, si, si ça existe! Ensuite il faut que la robe, soit parfaite, donc on bouchonne, on étrille, on polit, on lustre, on sort les ciseaux pour égaliser les poils de travers, et enfin on fait les coiffures, car on présente toujours les bêtes nattées.

queue de comtoise

Ensuite on rebrosse la queue, on passe un produit sur la robe et on lustre au chiffon et on n’oublie pas les ongles, les nanas ça met du vernis, les juments ça met du noir de sabot! Maintenant c’est au tour de la jument de jouer, car il ne suffit pas d’être belle il faut aussi savoir marcher. Mais bon là point de dictionnaire sur la tête pour avoir un beau port!… et enfin trotter et c’est là le plus ardu pour les jeunes bêtes car allez y comprendre quelque chose un cheval ça n’a pas un rayon de braquage extra court et on leur fait changer de trajectoire au bout de 50 m sur un ring triangulaire! c’est clair ça ne tourne pas rond…

 

Le pas
Le pas

 

Le trot
Le trot

C’est clair que ce n’est pas de tout repos pour ceux qui présentent car ça leur en fait des tours de ring au bout de la journée, mais eux n’auront aucune médaille pour leur style de course, ni pour leurs performances et pourtant ils méritent car la journée est longue.

Et pour finir, on présente toutes les bêtes d’une même catégorie à la fin. Elles sont toutes alignées dans l’ordre de leur arrivée au concours. et enfin pour clore leur prestation elle font un tour d’honneur où chacun peut les admirer une dernière fois.

IMG_4476

Donc cette fois-ci rendez vous les 18 et 19 septembre à Maîche pour le concours National. Et si vous voulez en savoir plus je vous invite à aller visiter le site du cheval comtois.