Notre mini tour du monde

Donc comme je vous l’ai déjà dit cette fin d’année nous sommes allés visiter un élevage de bisons. Et nous avons donc axé notre rencontre chorale sur les indiens et les enfants du monde.

Du coup nous avons décidé de nous représenter en chefs indien, même les squaws!

et pour ne pas nous arrêter en si bon chemin, nous avons ajouté la visite de la Chine à notre programme, enfin une mini visite, juste inspirée par le vocabulaire des chansons au menu.

pagode, panda, jonque lampions…nouvel an chinois, oui je sais ce n’est pas trop d’actualité, mais les filles ont A-DO- RE jouer avec les paillettes!

Les ATSEM étaient moins ravies, mais bon c’est la fin de l’année que diable!

Les petits eux avaient fait la forêt de bambous…

et pour clore l’année, nous sommes allés faire un campement d’indiens, heureusement que c’est le moment où mes jars changent de plumes!Et encore un grand merci à mes ancêtres et à l’industrie vosgienne du tissu car grâce à eux nous avons pu faire de beaux tipis!

Les enfants avaient bien retenu les explications pour monter le tipi, nous on a simplifié le système de fermeture en utilisant des pinces à linge.

ça a été une chouette matinée qui est passée bien trop vite pour tout le monde.

Et l’année prochaine??? peut être les hommes préhistoriques, mais c’est sûr qu’on va probablement travailler encore un peu sur le monde car ça a suscité beaucoup de questions et d’engouement.

photo de Rory

Bonnes vacances à tous moi je vais commencer mon tour du monde… en allant voir Rory en New Zeland!

Publicités

Vrac la suite

Où en étais-je? ah oui la fête des pères, donc je n’ai pas pris de photos, je peux tout de même vous montrer mon prototype. ça n’a l’air de rien mais ça a encore pris du temps.

Ensuite quoi d’autre? eh bien pour moi personnellement pas de bricoli bricolage, le reste comme vous l’aurez compris me dévore tout mon temps et je m’estime heureuse quand je peux mettre les pieds au jardin.

Donc je me suis juste amusée avec les loulous.

on s’est penché sur les réalisations de Romi Lerda, une jeune artiste d’Argentine qui fait des dames toutes plus belles les unes que les autres et nous avons décidé de faire comme elle.

Avec les petits notre point de départ a été ce tableau-ci:

Résultat de recherche d'images pour "Romi lerda"Voici quelques unes de nos adaptations:


étape 1: tout d’abord, on colorie les yeux et la bouche au pastel gras, la maîtresse trace le contour du visage pour éviter les mélanges hasardeux. Ensuite on choisit une couleur de fond et on met du sel.

étape 2: les ronds, ils ont été préalablement découpés par l’ATSEM dans des chutes de gouache et d’encre, et on remet du pastel gras dessus en adoptant un mouvement tournant.

étape 3: On réalise la coiffure et les vêtements avec ces ronds en alternant gros, petits, moyens.


Avec les moyens ont a choisi plus ardu, mais il faut dire qu’ils sont devenu des graphistes chevronnés!

Résultat de recherche d'images pour "Romi lerda"


Là, un travail de plus longue haleine. Je pense bien 6 séances pour certains.

étape 1: visage là encore pastel et encre très pâle, puis on commence à peindre quelques mèches qui ne sont pas côte à côte sinon gare aux mélanges. Ce qui m’a étonné ça a été leur application, car même mes garçons amateurs de pelleteuses et autres engins du même acabit s’y sont bien tenu.

étape 2 et 3: mèches suite et fin

étape 4 graphismes dans les mèches

étape 5 réalisation du fond. Là on s’est amusé, j’ai trouvé quelques papiers peints avec des feuilles, des fleurs et on en a fait des tampons géants que l’on a recouvert au rouleau d’acrylique, ensuite on a estampé notre feuille.

étape 6 après séchage on a mis beaucoup d’encre jaune et orangée pour un bon vieux lavis des familles, et enfin quelques gouttes de bleu… laisser mijoter et assembler! Voilà pour aujourd’hui demain si tout va bien je vous raconterai la fin de l’année et l’expo de peinture, mais c’est allé tellement vite que je n’ai pas eu le temps de prendre des photos des réalisations de mes collègues et pourtant c’est dommage car c’était très intéressant.

Vrac!

Tête en vrac? activités en vrac? ben oui on va faire un bon vieux gros mélange, style gloubiboulga. Je n’ai pas été très prolifique ces derniers temps je sais, mais bon il y a des années comme ça…où ça s’enchaîne. Mon père a quitté ce monde le premier mars, mon fils a eu 20 ans le 2 mars, on n’a pas encore trouvé le temps de lui faire sa fête d’ailleurs… comme quoi même ça c’est en vrac, impossible de réunir tout le monde. et pour pimenter le tout ma mère est partie rejoindre mon père le 23 avril, elle est partie en râlant comme elle avait vécu, en râlant après lui, en râlant qu’il ne l’avait pas attendue, qu’ils avaient prévu de partir ensemble, comme ils avaient vécu… mais bon ça ne va pas toujours comme on veut.

Donc du coup… papiers… papiers et re-papiers! c’est tellement amusant un vrai jeu de société, j’y ai encore passé une heure aujourd’hui. Le boulot, une maison à vider, le quotidien à assurer, bref de quoi avoir la tête en vrac!

Mais bon je survis! Par où commencer?Et si on disait fête des mères? Cette année on a bossé pas mal sur les peintres, et j’avais envie de faire un clin d’œil à Andy Warhol et d’en faire tout un sac.

Conclusion comment faire? eh bien tout simplement avec les vieux draps de ma mère. Eh oui ça sert d’avoir travaillé dans l’industrie textile vosgienne, j’ai hérité d’une tonne de drap, des chouettes tous brodés pour qui j’ai de grands projets, grands projets mais pas de temps il faudra donc attendre pour voir la suite.Du coup en attendant j’en ai coupé un en morceaux ce qui est bien avec les ancêtres c’est qu’ils avaient des draps immenses. Du coup un drap c’était trop. Donc j’ai du reste pour un autre projet.

Ensuite j’ai bricolé une fenêtre dans un carton, pris les loulous en photo sous leur meilleur jour, pour certain il a fallu bien 20 photos, mais bon on y est arrivé, ensuite passage au noir et blanc, je me suis servi de photofiltre et de l’outil encre de chine, le rendu est sympa.

Et après à eux de jouer, une couleur par fenêtre à l’acrylique bien sûr, ensuite on enduit de vernis colle la photo, on applique sur la peinture fraîche on appuie bien pour qu’il n’y ait pas de bulles d’air et on passe à la fenêtre suivante. On laisse bien sécher à cœur pendant 24 heures on mouille et on épluche. ils ont adoré ce côté magique.

on re-laisse sécher, on écrit bonne fête maman avec les tampons et de l’acrylique et après c’est la maîtresse qui passe son WE à faire les sacs. Je n’ai jamais été autant remerciée, les mamans étaient vraiment contentes et j’en ai une qui est allergique aux sacs à main eh bien c’est tout juste si elle ne dort pas avec, comme quoi avec un peu de peinture, d’astuce, de temps et de peinture on peut faire des heureuses.

Et les papas?

Eh bien ils ont eu droit à JE T’AIME PAPA en sablé, avec 4 parfums différents en fonctions des lettres. Je me suis dit c’est tout simple ça va aller vite, mais ça fait plus de 250 lettres et comme on a ajouté des cœurs sablés en chocolat, on a du frôler les 300 biscuits!!! ça en fait du bazar!!!

on a emballé ça dans des pochettes indiennes, et on a fait une carte indienne car notre sortie de fin d’année était le parc aux bisons et vous savez quoi? eh bien j’ai pas fait de photos!!! je vous montrerai mon prototype mais il est moins joli que celui des enfants! mais ça vous donnera une idée.

Pour vous faire patienter une piste, notre expo de fin d’année:J’avais des photos des loulous en reste j’avais prévu large des fois qu’il y ait des ratés!

Voici des fleurs, des feuilles et des branches, Et voici mon cœur qui ne bat que pour vous… Verlaine

Quand j’étais encore une jeune femme j’adorais la poésie… J’en ai lu beaucoup, et puis l’âge venant, la turpitude de la vie moderne, je me cantonne désormais aux comptines, mais bon cela offre aussi de grands moments de joie!

Tout ça pour vous présenter nos pochettes de printemps, nos pochettes fleuries, décorées avec soin par les petits doigts de plus en plus agiles.Après les spirales, ça a été le tour des ponts, et j’ai de grands projets pour les boucles à venir… le temps va encore être trop court… Encore une idée fleurie du net qui m’a bien plu.

Concrètement on a fait comment?

  1. pulvérisateur à vitre avec de l’encre diluée jaune et orange on laisse sécher
  2. on fouille dans le grand carton à trésors de la Maîkresse, là où elle range tous les petits bouts de papier, toutes les chutes que nous on aurait mis à la poubelle
  3. on prend les formes en plastique, celles là vous connaissez? il y en a des grosses, des moyennes, des petites, des épaisses, des fines. Et on s’en sert comme gabarit
  4. Là la difficulté commence puisqu’il faut faire le tour au crayon de papier sur l’envers de la chute, sans bouger c’est important, et ensuite ciseaux et pas de dents aux ronds!
  5. On colle sur le fond
  6. graphisme avec les feutres noirs: les fins et les gros…

Tout mis bout à bout on a passé un bon moment là dessus mais le jeu en valait la chandelle!

Qui de la poule ou de l’œuf….

Eh oui ça sent Pâques!!! on a poussiné à grand renfort de plumes et de papier alvéolé, les petits doigts se sont agités et conclusion c’est tout juste si on peut encore rentrer dans la classe, les petits ça passe mais les adultes on a intérêt à regarder où l’on met la tête si on ne l’a pas encore perdue!!!Et comme la maîkresse elle ne savait plus où poser c’est vraiment ça qui me manque dans la classe des espaces pour poser les choses, alors j’ai pendu au plafond… encore! mais cette fois-ci c’est du travail de pro j’ai fabriqué des S en fil de fer et j’ai tendu un bolduc d’un coin à un autre!Je vous présente ma version d’une idée piquée sur pinterest.

Avec les moyens on a aussi fait un arbre de Pâques.On s’est lancé dans les perles Hama, enfin surtout moi, j’avoue que je n’étais pas très rassurée de repasser ça! Mais ça marche.

La consigne était simple, tu choisis plusieurs couleurs qui te plaisent, tu prépares ton patron qui tu le réalises…Le tout assez gros pour que l’enfant soit à l’aise pour compter et se repérer. Il y en a qui ont ça dans le sang et d’autres qui se perdent facilement….

Joyeuses Pâques!!!

Symphonie de printemps!

Joli titre n’est ce pas mais difficile à illustrer parce que je ne suis pas assez douée pour vous faire la bande son de mon jardin au réveil. Mais rien de tel pour mettre de bonne humeur que tous ces chants d’oiseaux… alors que vais-je mettre, eh bien quelques floraisons…Bergenia et primevère…

Hellébore…Le poirier, imaginez le bourdonnement de abeilles…

Les pot, pot, des poules aussi qui sont juste derrière… Le souffle de l’air dans les branches… Et les pétales des cerisiers et du magnolia qui s’éparpillent joyeusement sur l’herbe…

Du vert, du jaune, du bleu, du blanc et un peu de rose, de quoi bien commencer le printemps!

Un peu de graphisme de couloir!

Je n’écris pas trop ces temps-ci, je suis trop occupée, beaucoup de papiers, dus au décès de mon père, on n’imagine pas tant qu’on n’y est pas. On marche vraiment sur la tête, mais je ne vais pas rentrer dans les détails sinon je vais encore m’énerver et c’est mauvais pour mon sommeil… beaucoup de soleil ça c’est plus cool, et elle gratte la jardinière, elle gratte, surtout qu’elle a rajeuni de 10 ans, aucun rapport avec le décès de mon père, simple coïncidence, un traitement qui marche enfin il était temps au bout de 20 ans, et une nouvelle hygiène alimentaire qui me réussit. Du coup soleil dans la classe aussi, avec un mouvement tournant pour dérouiller ces petits bras et des lignes radiantes car on a encore des mouvements timides, donc on étend les bras dans tous les sens! Les poissons des petits pour fêter le premier avril, et là lignes verticales et horizontales, c’est super car tout le monde a bien réussi.

Et les moyens? Ben ils tournent en rond aussi quand ils ne font pas tourner la maikresse en bourrique… elle n’a pas besoin de ça d’ailleurs!!!Quelques petites vues d’ensemble de notre couloir, qui fait plutôt grotte vu qu’il est borgne, mais on s’y sent bien malgré tout; on a réussi à le rendre chaleureux. Voilà le travail. Je vais tout décrocher, enfin tout ce qui concerne les moyens car ils ont fait des productions de printemps à faire pâlir Rembrandt de jalousie et si on veut que les papas, mamans, etc… en profitent un peu il faut actualiser. Et il faut aussi que la maikresse elle oublie pas de garder des travaux de ses artistes car il parait qu’on fait une expo de fin d’année… Et oui les grands sont allés à Ornans visiter le Gustave!!! (Courbet bien évidemment) Et eux aussi se sont lancés dans la peinturlupette!!!